Philo&Coaching© présente "Phil chez ta Coach" Saison 1, Episode 1

Après de longues semaines d’interactions, le DG d’une ETI finit par se décider à nous demander de l’accompagner avec pour objectif, de rendre son Codir plus autonome. Après notre phase d’audit, nous comprenons rapidement, comme dans 9 cas sur 10, que sa demande constitue - consciemment ou non - une injonction paradoxale. Pourquoi ?

« Faites grandir mon Codir pour qu’il soit plus autonome »

1. Le Contexte : une marge de manœuvre étroite et délicate.

Parce qu’il souhaite une autonomie « contrôlée » de son équipe, pour qu’elle puisse prendre des décisions sans lui, tout en conservant une autorité très forte sur celle-ci et les décisions prises.

Alors, comment faire grandir une équipe très hétérogène sans que le DG ne modifie lui-même ses comportements ?

A la question « est-il prêt à revoir sa posture ? », la réponse est clairement non (à ce stade). Il faut donc à la fois accompagner l’équipe et l’accompagner également sans le braquer sur cette condition du changement voulu par lui. La marge de manœuvre est ainsi étroite et délicate. 

2. la philosophie pour faire prendre conscience et cerner les enjeux dans un processus neutre et non personnalisé.

Pour commencer, on recourt à certains concepts clés de la philosophie pour faire prendre conscience et cerner les enjeux.

Pour répondre à la demande de notre commanditaire, qui a la volonté de faire grandir son Codir tout en restant en contrôle de celui-ci, la philosophie va nous permettre de réaliser une claire prise de conscience de ce qui se joue dans le groupe. Ceci dans un processus neutre et non personnalisé à ce stade, mais en prenant la précaution de distinguer soigneusement trois registres :

- Celui du DG, homme de pouvoir dans son entreprise, qui prend ses décisions fondées sur une solide confiance en soi. En travaillant la notion de Confiance, nous montrons qu’avoir Confiance en Soi c’est bien, mais qu’avoir également Confiance en les Autres c’est mieux ! Il n’est pas de plus grand pouvoir que celui de déléguer à meilleur que soi dans telle ou telle circonstance.

- Le registre des autres membres du Codir, qui peuvent jouer une partition personnelle vis-à-vis du DG alors qu’ils devraient servir le Bien commun de l’entreprise. Il faut donc apprendre à servir la Communauté au sens où les Grecs l’entendaient, c’est-à-dire être Citoyen de la Cité. Ceux-ci nous montrent qu’il est non seulement possible, mais essentiel de conjuguer le rôle et la fonction de chacun au sein et au service d’un ensemble plus grand, qui donne le sens, le cadre et les objectifs.

- Enfin le registre de l’ensemble du groupe, qui doit grandir collectivement et apprendre à dialoguer au sens du dialogue socratique. Le dialogue socratique qui est un mouvement de construction, qui consiste à aller de Soi vers les Autres et des Autres vers Soi pour aller plus loin et plus haut. Dialoguer pour être une équipe véritable dans laquelle la mission de chacun ne peut se réaliser qu’en liaison et en interdépendance avec celle des autres.

 

3. Le coaching pour clarifier le cadre et approfondir dans une confrontation constructive et bienveillante.

Sachant que quelques membres de ce Codir sont dans la configuration du principe de Peter (l’atteinte du seuil d’incompétence), la 1ère action du coaching socratique consiste à clarifier à l’écrit et à l’oral, les rôles respectifs de chacun des systèmes en place : le Codir et ses membres, le DG en tant que patron et membre de cette équipe, le DG en tant que commanditaire, Nous en tant qu’intervenants externes au service de leur réussite.

Vient ensuite la convergence des définitions sur les notions d’autorité, de pouvoir et de confiance. Car si leurs lignes de départ ne sont pas identiques, comment pourraient-ils reconnaître la même ligne d’arrivée en la qualifiant de juste ?

Ces alignements déterminent en partie la réussite de la mission et cela s’appelle « poser le cadre ».

Une fois le cadre clarifié, la 1ère confrontation (constructive et bienveillante) intervient au moment de la restitution des résultats de l’audit :
- le DG se considère-t-il comme un membre de cette équipe ou en marge de l’équipe ? (les échecs et succès sont-ils partagés ?)
- quelle est la maturité de cette équipe à accueillir des résultats qui ne sont pas forcément agréables à recevoir ? Le déni est un grand symptôme d’immaturité.
- Qu’est-ce que l’équipe est prête à entendre ? qu’est-ce qu’elle n’entend pas et pourquoi ?
- Quelle est la posture de chacun des membres du Codir (sont-ils en « surjeu » entre eux et vis-à-vis du « chef » ou arrivent-ils à s’exprimer de manière authentique) ?
- Quand certains comportements du DG sont pointés comme problématiques, celui-ci est-il capable d’accueillir la critique ou se met-il à exercer son autorité de façon excessive ?
- Sur quel chemin pouvons-nous (tous) nous accorder pour avancer ensemble ?
- Etc

Ce fut le début d’un long voyage. ..

4. Philo&Coaching aide au discernement pour faire aboutir à l’alignement d’actions construites qui font sens dans leur globalité.

En conclusion
Dans ce cas réel, nous voyons bien la complémentarité des approches de la philosophie et du coaching.
La 1ère vient questionner et éveiller les consciences de manière « neutre » ; elle prépare le terrain en quelque sorte.
La 2ème vient approfondir ce questionnement auprès de chacun et de l’ensemble sur les causes, les conséquences.
Ce sont les « contractions » provoquées par ce double questionnement qui font accoucher les esprits et font émerger de nouveaux schémas au sein des équipes et au sein des organisations.

La mission nécessitera plus tard des accompagnements parallèles avec des personnes distinctes pour une question d’éthique : Philo&Coaching pour l’équipe globale (DG compris) + le pilotage de la mission. Un coach pour le DG, un ou plusieurs coachs pour les membres Codir qui en expriment le besoin.

C’est l’intérêt de faire réfléchir le DG et son équipe sur le chemin à prendre, le niveau de responsabilité et d’autorité par les uns et les autres, la notion d’interdépendance entre eux  « Mon comportement agit sur les autres, qui réagissent à leur tour et me font réagir en retour ».

Tout est lié et Philo&Coaching aide au discernement des différents systèmes pour les aligner sur des actions construites qui font sens dans leur globalité.

Cela vous parle ou vous interroge ?
Contactez-nous et parlons-en ensemble !

Claire Couroyer / Pierre Ferrère
PHILO&COACHING©

0
0
0
s2smodern

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.