CHRONIQUES DE L'INTÉRIEUR...DE L'ENTREPRISE, Episode 6

EPISODE 6 : "LA MESURE DE L'HUMAIN"

Dans l'énormité de ce qui se passe, où nous sommes tous touchés, il y a quelque chose de formidable qui émerge des entreprises, et sans doute encore plus des PME : la prise de conscience de l'importance de l'HUMAIN.

Mon propos se veut encourageant et à destination des dirigeants et managers, à destination de tous les chefs d'entreprises qui découvrent leur vulnérabilité, quel que soit leur statut social ou hiérarchique. Ils redécouvrent leur mortalité, autant que leur humanité, et prennent conscience que cette dernière est touchée à la mesure du cheminement qu'ils ont fait ou n'ont pas fait.

Au niveau individuel d'abord, ils redécouvrent :

que leur caractère intérieur repose sur leurs valeurs et leurs croyances ; certaines positives, d'autres limitantes. Mais s'en souviennent-ils ?
que leur personnalité extérieure s'exprime à travers leurs comportements et de leurs actions ; cependant leurs repères ont été ébranlés et cela déstabilise lesdits comportements et actions.

Au niveau collectif, ils commencent à prendre la mesure qu'ils ont véhiculé une culture "de quelque chose" (le prolongement d'eux-mêmes) au sein de leur service, leur direction, leur entreprise. Mais ça, c'était avant que tout un chacun ne soit touché et ait besoin de se reconnecter à ses propres valeurs pour avancer. Et c'est à ce stade que les premiers dysfonctionnements apparaissent.

Nos valeurs sont notre refuge. Et lorsque nous sommes profondément touchés, comme ce que nous observons, nous nous accrochons à elles comme point d'ancrage pour éviter de dériver.

C'est donc un moment de vérité pour vous, comme pour tous les salariés de vos entreprises, car ils verront plus clair sur les éléments convergents et/ou divergents de leurs valeurs avec celles de l'entreprise. Plus les écarts seront importants, plus il sera difficile de maintenir un niveau d'adhésion et d'engagement. Mais alors, pourquoi ?

Parce que l'engagement des salariés, qui est une mesure de leur niveau d'implication émotionnelle et intellectuelle dans leur organisation, va avoir un impact direct sur la quantité d'enthousiasme et d'engagement qu'ils mettront au service de leur travail ; un impact direct sur l'effort supplémentaire qu'ils seront prêts à faire, ou pas, pour faire réussir "leur" entreprise. Vous saurez prochainement quel est le niveau de l'entropie culturelle de votre entreprise, c'est-à-dire quelle est la quantité d'énergie consommée à faire des choses inutiles et non productives (conflits, frustrations, frictions des salariés au quotidien qui entravent leur performance). cf. Richard Barrett Value Center.

Votre attention sera donc particulièrement importante par ces temps de crise pour diminuer cette entropie. Le moment est sans doute arrivé de (re)parler vrai, d'aligner les valeurs individuelles et les valeurs collectives. Et surtout de les traduire en pratiques authentiques et vivantes.

Enfin et toujours au niveau collectif, c'est maintenant que la structure sociale de votre entreprise va se dévoiler. C'est-à-dire que c'est maintenant que vous allez découvrir si vous avez veillé à l'harmonie relationnelle au sein de votre Organisation ; si vous avez su entretenir et garantir une qualité des liens entre les personnes, la cohésion, ou si vous avez prôné la compétition à tout crin qui risque de coûter cher à présent.

La crise vous offre une belle opportunité pour revisiter tout ceci, procéder aux différents alignements nécessaires (personnel, structurel, mission d'entreprise, valeurs), pour mieux rebondir.

Et si vous la saisissiez ?

Claire Couroyer

0
0
0
s2smodern

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.