Narcisse qu'as tu fait de nous?

Ni Socrate, ni Jung, n’ont fait de selfie à leurs époques respectives. Et pourtant, ils sont plus présents que jamais.

Alors que nous dit notre monde de l’image ?

Que les décors se fanent, se démodent, perdent de leur attrait et finissent par être remplacés par d’autres. Le monde de l’image nous disperse et nous fait disparaître si l’on ne s’en sert pas à bon escient.

Nous sommes pourtant des êtres dotés de sens (au pluriel).

Alors à quoi nous servent-ils si nous ne savons pas nous en servir ? Nos oreilles, nos yeux, notre bouche, notre nez, notre cœur, nos tripes, notre cerveau, tous nos membres ont une utilité formidable et nous renseignent en permanence.

Tous ces attributs sont-ils voués à devenir des objets de décoration extérieurs et intérieurs ?

L’humain est une formidable machine ; une technologie inégalée à ce jour. Pas dans ce qu’il sait faire car là , il y a concurrence, mais dans ce qu’il sait être, dans ce qui fera sa singularité.

Se concentrer essentiellement sur l’image relève d’une faille dans la confiance en soi. L’importance excessive accordée à l’image, nous empêche de voir, d’entendre, de sentir, de ressentir, d’être.

Soyons !

Cela ne s’achète pas, cela ne se copie pas.

0
0
0
s2smodern

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.