ENTREPRENDRE DANS LA COMPLEXITÉ

J’ai eu envie d’écrire ce post pour partager de l’expérience et peut-être, être utile à toute personne qui souhaite entreprendre dans un monde qui évolue à toute vitesse.

En principe, Entreprendre commence toujours par une Vision.

Vision de ce que l’on veut créer, définition de la raison d’être de cette entreprise, à quoi et à qui cela répond. Et avant même un business plan, cela passe par écrire son projet. C’est important pour soi. C’est important pour celles et ceux qui peuvent être amenés à rejoindre cette aventure. Plus le projet est clair, plus cela vous évite les risques de dispersion, très fréquents. Tout le monde a des idées, mais toutes les idées ne sont pas bonnes à prendre.

Quand des personnes vous rejoignent, assurez-vous qu’elles rejoignent, certes la personne que vous êtes, car vous êtes l’élément central. Mais un projet serait réducteur et fragile s’il n’existait que par une ou plusieurs individualités. Il existe aussi et surtout parce qu’il est solide, qu’il a du sens pour vous et pour le Monde, et qu’il fait sens à celles et ceux qui le rejoignent.

Un bon projet peut être partagé et potentiellement transmissible. Il doit donc pouvoir exister par lui-même et, celle ou celui qui le porte n’est est finalement que le conducteur, même s’il a la responsabilité de l’incarner.

Incarner son projet demande du courage, de la confiance en soi (ce qui suppose une bonne connaissance de soi, alors soyez vigilants aux passagers clandestins des uns et des autres), de la confiance en son projet, de la détermination, pour dire et affirmer ce qui doit être et ce qui ne le doit pas. Pour dire et affirmer les valeurs que l’on souhaite diffuser et développer. L’humilité n’est pas antinomique avec l’affirmation de soi.

Il est donc essentiel que les personnes qui vous rejoignent, le fassent en connaissance de cause. Un des moyens simples et efficaces pour savoir si les personnes adhèrent au projet, est de le leur faire signer, si bien sûr vous l’avez écrit ; c’est aussi de les aider à se l’approprier et les accompagner à traduire dans leur langage ce que cela veut dire, pour éviter des malentendus. Parfois, nous ne mettons pas la même définition derrière le même mot, car nos mots sont remplis de croyances individuelles.

Et puisque ce projet a un but, il est tout autant indispensable que chaque personne qui rejoint le projet, soit légitime à le faire pour de bonnes raisons, et non à des fins diverses qui n’ont pas grand chose à voir avec le projet, même si c’est ce qui est oralement posé. Il est important de dépasser l’oralité et de demander à chacun d’écrire ses savoir-faire et d’expliquer en quoi ils sont pertinents et utiles pou la mission à accomplir. C’est un exercice que je vous invite à faire ou à faire-faire. C’est une confrontation assez bluffante de vérité.

La colonne vertébrale du projet est à penser pour être solide. Ses contours, eux, se doivent d’être en évolution permanente. Un projet figé dans notre société moderne, risque d’avoir une vie courte. Alors, l’expérimentation est de mise et fait partie intégrante de la gouvernance de votre projet, car tout va très vite.

Expérimenter veut dire sortir des certitudes qui immobilisent ; cela veut dire être en veille permanente, tester sans arrêt et accepter la marge d’erreur qui est liée. Cela veut aussi dire, avoir le courage de remettre en question des schémas, des coopérations qui ne correspondent plus à la réalité. Cela s’appelle aussi la résilience : lâcher prise quand il le faut. Cela sous-entend adopter l’agilité comme mode de gestion, tout en gardant le cap : celui de la colonne vertébrale de votre projet, sa raison d’être. Un jour peut-être, sa raison d’être peut évoluer, mais c’est une autre étape, future, et ce n’est pas une obligation.

Et parce qu’on ne peut pas tout savoir, tout couvrir et être en intelligence unique, cela veut aussi dire que entreprendre aujourd’hui, nécessite de fonctionner en « écosystème ».

C’est-à-dire, construire son projet en s’appuyant sur un ensemble de systèmes vivants qui interagissent entre eux. Ces systèmes représentent vos partenaires et toutes les parties prenantes qui peuvent contribuer de près ou de loin, à vous rendre encore plus pertinents, encore plus forts, encore plus riches de connaissances et d’expériences pour permettre la pérennité de votre projet.

Et comme tout écosystème vivant, celui-ci se régénère en permanence, se renouvelle, s’agrandit, se réduit, se recompose. Cela nécessite d’être ouvert aux autres et au Monde. Cela nécessite de la tolérance, de l’inclusion, de la curiosité, cette jolie qualité longtemps taxée de défaut. Soyez curieux, soyez votre projet.

Entreprendre est une très belle aventure. Gardez le cap et ouvrez-vous sur le Monde !

0
0
0
s2smodern

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.